Ministère du Panafricanisme

Publié le par Momar MBAYE

Kemi-Seba-frician-copie-2.jpgKémi Séba nommé porte-parole

Le ministre du panafricanisme et ancien ministre sénégalais chargé de la Diaspora Amadou Lamine Faye n’a pas perdu de temps pour coopter le jeune Kémi Séba, arrivé récemment à Dakar et nommé vendredi dernier porte-parole chargé de la communication de l’Alliance Panafricaniste mondiale. Une nomination qui sonne comme un signal fort en direction du jeune leader qui dit être retourné en Afrique de manière définitive.

« Il a de la sincérité dans l’engagement, une qualité rare, et un potentiel expressif ». C’est en ces termes que le ministre Amadou Lamine Faye, joint au téléphone lundi soir, a qualifié son « poulain » avec qui il compte chevaucher l’odyssée du panafricanisme africain. Une diaspora que connait bien Kémi Séba pour avoir été le leader en France de la très controversée Tribu K. Mais, ce militantisme invétéré, Kémi le laisse derrière lui, au profit « d’une logique de construction » rendue possible grâce à la main tendue que lui offre le Sénégal, une terre d’hospitalité devenue son nouveau terroir. Amadou Lamine Faye a justifié son choix par l’expérience dont regorge Kémi Séba au niveau de la communication de la diaspora africaine. « Il nous faut des jeunes qui puissent parler aux jeunes et assurer la relève. Je rêvais d’aller le rencontrer à Paris, entre temps, il est venu à Dakar », a révélé le ministre.

« J’ai été séduit par sa sincérité en tant que militant de la cause ‘noir’ »

Kémi Séba aura donc pour mission de mettre en réseau et de fédérer les clubs diaspora qui sont près de 1000 au Sénégal et une cinquantaine en Afrique, selon le ministre. Des clubs que l’Alliance Panafricaine compte structurer par des canaux de communication. « Il a payé un prix fort, il a de la matière aussi. J’ai été séduit par sa sincérité en tant que militant de la cause ‘noir’ », a réitéré Amadou Lamine Faye, convaincu que la contribution de Kémi Séba sera d’un grand apport au retour et à l’insertion des Africains de la diaspora.

Interrogé sur ses rapports avec le pouvoir en place, le nouveau coordonnateur de l’Alliance Panafricaniste a déclaré ne pas avoir l’intention d’intervenir sur des questions partisanes ou de politique interne. Ce qui le préoccupe, c’est la diaspora et rien d’autre.

Une structure qui dépasse les clivages politiques

L’Alliance Panafricaniste se veut un mouvement trans-courant, une structure qui dépasse les clivages politiques, tribalistes, et fédère des jeunes venus d’horizons divers. « C’est l’écologie organisationnelle du mouvement noir même», a expliqué Kémi Séba, dont la mission consistera à apporter sa pierre à l’édifice du panafricanisme par le biais d’échanges et de rencontres avec des responsables panafricains, un travail de terrain dont il aura la charge. Il prendra part très prochainement à des débats allant dans le sens de la concrétisation des Etats-Unis d’Afrique, dont la première étape a été posée avec la création du Village panafricain « Dalal diam » à Thiafoura près de Somone, grâce au concours de l’investisseur Fred Kano et sa société Afrikan Mosaïque. Reste à leur souhaiter bon vent.

Alliance Panafricaniste, 146 Ouest Foire, VDN

Plus de renseignements : http://www.afrikan-mosaique.com/

Momar Mbaye

Commenter cet article

faye 10/06/2011 09:46



Lu pour vous ce communiqué de l'alliance panafricaniste au sujet de Séba Kémi 

Amadou Lamine FAYE ministre conseiller sénégalais chargé du panafricanisme informe le public et tous les membres des 1034 clubs panafricains du Sénégal et de la Diaspora que Séba Kémi n’est pas,
et n’a jamais été son porte parole personnel ni celui du ministre conseiller qu’il est, tel que mentionné dans Wiképédia. Il précise que Monsieur Séba Kémi a été le porte parole de l’Alliance
panafricaniste à la faveur de la recommandation d’une personne qui le lui a présenté dans son bureau sous les dehors d’un panafricaniste crédible. M. Séba Kémi a été remercié moins de deux mois
après que sa pratique et des retours d’informations aient prouvé qu’il se servait du titre de porte parole du ministre Amadou Lamine FAYE dans ses communications non conformes avec la profession
de foi de l’Alliance panafricaniste. Par la présente Amadou Lamine FAYE et l’Alliance panafricaniste déclinent toutes responsabilités liées aux inexactitudes distillées dans la
presse.