Magie sénégalaise: un avocat jugé à Strasbourg pour escroquerie

Publié le par Momar MBAYE

Le procès d'un avocat strasbourgeois d'origine sénégalaise, soupçonné d'avoir pris part à une arnaque à la «multiplication magique» de billets de banque mais qui affirme être lui-même victime de cette escroquerie, s'est ouvert mardi à Strasbourg. Me Cheickh Dabo, 43 ans, est poursuivi devant le tribunal correctionnel pour «escroquerie» et «tentative d'escroquerie» au détriment d'un de ses clients, entrepreneur d'origine turque, musulman très pieux à qui il aurait contribué à soutirer plus de 200.000 euros, en lui expliquant que ses billets de banque allaient être «multipliés» grâce à des incantations religieuses et magiques. En compagnie d'un autre homme d'origine sénégalaise, Djiby Diop Thiam, 39 ans, le prévenu aurait organisé à son domicile de Strasbourg plusieurs séances de cette magie en 2008. Les deux prévenus encourent cinq ans de prison. L'argent, mêlé à du riz, était déposé dans un carton sur lequel étaient inscrits des versets du Coran. Mais de séance en séance, la victime ne revoyait pas sa mise et se voyait demander de nouvelles sommes pour «libérer» l'argent déjà confié. Me Dabo a vivement clamé son innocence à la barre du tribunal. «Ma probité et mon honneur sont bafoués dans cette affaire», s'est-il enflammé, dénonçant un «acharnement» de la justice. L'avocat a rejeté toute la faute sur son co-prévenu, affirmant qu'il en avait lui-même été victime car il dit avoir perdu de fortes sommes d'argent dans cette arnaque. En réponse à une question du président du tribunal, Me Dabo a reconnu qu'il avait lui-même cru au fameux processus magique. «Je suis un Africain teinté de mes croyances religieuses et culturelles. Au début, je n'étais pas convaincu mais je voulais voir. Après, on a fait des incantations, on était pris dans un tourbillon, c'était extraordinaire. Quand on entre là-dedans, c'est difficile d'en sortir». (Plus d'informations demain dans les DNA)

www.dna.fr

Commenter cet article