Publication – Les miettes de l’Occident

Publié le par Momar MBAYE

Momar-couv.jpgAllers-retours France-Sénégal

Notre confrère Momar Mbaye publie Les Miettes de l'Occident, roman épistolaire dans lequel il aborde les dessous de l'immigration, la prostitution et le rejet à travers la correspondance entre deux amies d'enfance.

C'est une histoire d'allers-retours entre le Sénégal et la France. Magui, immigrée sénégalaise, relate quelques « miettes » de sa vie dans le froid alsacien. Arrivée en Europe bercée d'illusions, la jeune fille se rend vite compte que la France n'a rien de l'Eldorado qui lui était promis. « En Afrique, la pauvreté interdit d'imaginer un Toubab (un Européen, N.D.L.R.) qui a du mal à joindre les deux bouts. » Préjugés, croyances... Momar Mbaye souligne ces différences culturelles à l'origine de difficultés d'insertion sociale. L'auteur de La Sénégauloise à Matignon dénonce la corruption, sujet récurrent mais que l'on préfère oublier, et l'hypocrisie de ces Européens qui condamnent prostitution et pédophilie mais n'hésitent pas à traverser la Méditerranée pour profiter de l'univers des « filles à dix francs ».

Fréquemment victime de son « bronzage de naissance » comme il l'appelle dans le roman, Momar Mbaye se sert de ses expériences personnelles pour traduire le sentiment d'injustice. Un rejet lié à la différence que l'on retrouve comme fil conducteur. L'auteur aborde notamment la question des personnes âgées délaissées. Momar Mbaye, souvent confronté au tableau de cette solitude à travers l'exercice de correspondant de presse, sait de quoi il parle.

« Je salue le travail des mairies qui souhaitent les anniversaires des personnes âgées. Il faut leur faire sentir qu'elles existent, qu'elles font encore partie de la société. »

« Ce qui me révolte, c'est la déshumanisation qui accompagne l'expulsion. »

Autre forme de rejet, Momar Mbaye décrit le calvaire de ces jeunes sénégalais qui partent à bord de « bateaux cercueils » et se retrouvent rapatriés, déshonorés et humiliés.

Dans ce roman réaliste, l'auteur confronte proxénète, homosexuel, immigrée sénégalaise, clandestins, rescapée du camp de Schirmeck et néonazi. D'une plume acérée, Momar Mbaye fait passer autant de messages que son roman compte de personnages.

Jamais très loin des enjeux politiques, l'ancien étudiant en sciences politiques aimerait provoquer des prises de conscience, côté africain et côté européen. « J'aimerais demander aux élites africaines de donner une chance à leur jeunesse de trouver du travail chez eux », conclut-il.

Momar Mbaye dédicacera son roman le samedi 28 mai 2011 de 15h à 18h à la Fnac de Mulhouse, 54, rue du Sauvage.

Céline Bux. Dernières Nouvelles d’Alsace

http://www.dna.fr/fr/tout-le-haut-rhin/mulhouse/index.html

Publié dans Arts et Culture

Commenter cet article