Les dérives du Mollah de Sacré-Cœur :

Publié le par Momar MBAYE

SL-Niasse-copie-1.jpg« César Lamine Niasse », méfiez-vous des ides de mars !

Il y a de quoi être indigné lorsque dans notre pays, une chaine de télévision, outre le devoir d’informer, se transforme en bombe à retardement et sert à des règlements de comptes, tout en incitant à l’insurrection de manière aussi flagrante que voilée.

L’appel à la « révolution » lancé par le PDG du groupe Wal Fadjri à investir la place de l’Indépendance le 19 mars prochain a de quoi inquiéter sur le rôle des médias, utilisés pour certains à des fins politiques voire personnelles. Si la cause défendue par Sidy Lamine Niasse concernant la redevance audiovisuelle est noble, on peut toutefois regretter la façon dont il s’y prend, étant donné que ses organes de presse outrepassent le droit à l’information lorsqu’ils sont utilisés pour inciter à des rassemblements de nature à troubler l’ordre public.

C’est le journaliste Pape Ngagne Ndiaye qui doit être aux anges en ce moment. Car Walf Tv, par le passé, a plusieurs fois servi de tribune aux tenants du pouvoir à chaque fois que l’envie les prend de s’attaquer aux journalistes ou à des membres de l’opposition. Sidy, jadis avocat de la défense, a retourné sa veste, temporairement ; il est désormais un témoin à charge, à la défaveur de son « client », un ennemi intime qu’il embrassera à nouveau après la tempête du 19 mars.

Faut-il retirer la licence à Walf Tv?

Un témoin devenu encombrant au point que c’est la RTS, la télévision nationale qui est utilisée en ce moment pour insulter Sidy Lamine, qui ne fait que payer le prix de sa compromission avec le camp du pouvoir. Il faut rappeler à Walf et à la RTS, que dans l’audiovisuel sénégalais, il n’y a de place ni pour le sensationnel, ni pour la victimisation, encore moins pour les mercenaires de la plume et du verbe friands d’invectives. Il est urgent d’assainir les médias sénégalais avant que l’irréparable ne se produise. Cela commence par une réévaluation des modalités incongrues d’attribution des licences de chaines de télé. Toutefois, un Etat responsable ne peut rester amorphe devant la propagande grandissante et les insinuations et appels à la révolution. Sidy Lamine Niasse sera le seul et unique responsable d’éventuelles émeutes qui pourraient découler de son appel au rassemblement le 19 mars. C’est à la limite irresponsable que de mettre ses propres enfants à l’abri, tout en appelant les enfants des autres à descendre dans la rue pour marcher, et éventuellement affronter les forces de l’ordre. Cela est valable aussi pour certains de nos leaders politiques qui dans leurs discours, semblent cautionner de manière voilée cette initiative qui ne grandit pas notre démocratie.

Oui pour une restitution des valeurs de la République, oui pour les rassemblements pacifiques, mais non au chantage, à la victimisation et aux règlements de comptes via l’espace audiovisuel. « César Lamine Niasse », méfiez-vous des ides de mars ! Par respect pour vos téléspectateurs, et vos journalistes que vous mettez dans une situation inconfortable, de grâce, lâchez du lest, et renoncez à ce rassemblement, la République vous en sera reconnaissante. A bon entendeur !

Momar Mbaye

Commenter cet article