Le franc-maçon, l’Islam et les Haïtiens :

Publié le par Momar MBAYE

Si Abdoulaye le polémiste commençait par islamiser Viviane !

wade islamLe président de la République, notre Zorro international, s’est subitement senti investi d’une mission « divine » auprès des Haïtiens, qu’il veut « aider » à tout prix, quitte à les inviter ou les obliger à changer de religion. Si seulement Abdoulaye Wade est convaincu que la religion musulmane est la voie du salut, pourquoi refuse-t-il de communiquer sur les convictions de sa douce moitié, celle qui porte un nom qui n’a rien d’islamique ou de chrétien ?

A vrai dire, la question religieuse est en passe de devenir une véritable obsession chez Abdoulaye Wade, qui doit se sentir mal à l’aise devant les convictions de son épouse, celle qu’on n’a jamais vue mettre les pieds ni à l’église ni à la mosquée. Il faudrait en déduire qu’elle se rend dans un autre lieu de culte, lequel n’a rien à voir avec les deux premiers cités. Pour Wade, qui accorde beaucoup d’importance au paraître, la pratique religieuse n’est qu’un fonds de commerce devant lui faciliter ses relations avec les tenants du pouvoir spirituel. D’après les propos tenus par Bamba Ndiaye, la nouvelle « machine à conneries » de la présidence, il paraît légitime de s’interroger sur les motivations de ce « con-seiller religieux », dont les sorties sont toujours sujettes à polémique. Avant, Bamba Ndiaye écrivait des torchons, maintenant, il vocalise ses écrits, et çà devient de plus en plus grave quand il le fait devant la télé. Ce sont les proches du Fou du Roi même, qui affirment que ce mercenaire de la presse, devenu porte-parole, « signait dans son ‘journal’ des articles qu’il n’a jamais rédigés ». Si seulement Wade arrêtait de parler au nom de Touba, la ville sainte lui en serait reconnaissante. La religion musulmane ne manque pas d’érudits au point de solliciter un franc-maçon dormant ou radié pour mener une « croisade pacifique » à l’endroit des « infidèles » haïtiens dont Abdoulaye le polémiste vient d’insulter la foi religieuse. C’est Abdoulaye Wade lui-même, qui, en avril 2009, a osé parler ouvertement des convictions religieuses de la défunte Karine, sans que personne n’ait demandé à savoir de quelle confession elle se réclamait, parce que cette question d’ordre privé n’intéresse pas la République. Après ses écarts de langage sur Bamba, Maodo et la communauté chrétienne, le revoilà qui s’obstine une fois de plus à aborder en public une question privée, voire personnelle, qu’est la conviction religieuse. Etant donné qu’il tient tant à parler de la foi des autres, il pourrait arrêter d’entretenir le flou sur la conviction religieuse de son épouse, qui entretient des relations plus que privilégiées avec un pays qui participe à l’Euro foot sans faire partie du continent européen, ni géographiquement, ni culturellement. Suivez mon regard.

Momar Mbaye

mbayemomar@yahoo.fr

 

 

Commenter cet article