Indignez-vous !

Publié le par Momar MBAYE

Momar-seneweb2-copie-2.jpgJ’emprunte à Stéphane Hessel le titre de son best-seller invitant ses compatriotes à trouver mille et une raisons de s’indigner. Au Sénégal, nombreuses sont les raisons qui font que chaque Sénégalais, quelle que soit sa sensibilité politique ou religieuse, trouvera sans chercher des motifs à son indignation.

Comment ne pas s’indigner de la proposition consistant à faire du Magal de Touba un jour férié, chômé et payé ? Seul un Etat qui travaille peu, et qui ne cherche pas à trouver du travail à sa jeunesse, peut faire l’apologie de l’oisiveté et du chômage, à l’heure où la santé des finances publiques n’est pas très enviable. Si seulement l’Etat commençait par donner aux jeunes des raisons de se lever très tôt le matin, et non les encourager à compter les poteaux dans les rues. De nos jours, dans nos républiques où l’amalgame est constant entre politique et religion, un fourre-tout où n’importe qui dit n’importe quoi, il est possible d’être président de la République sans être père de la nation, car un père de la nation n’a ni appartenance politique, ni religieuse ni confrérique. On ne gère pas un Etat sur des improvisations et sautes d’humeur. Les populations sénégalaises, dans leur ensemble, se sont bien accommodées du Magal de Touba sans que cela porte un préjudice réel au bon fonctionnement de leur administration. Parce que les Mourides, dans leur sagesse et leur retenue, ne sont pas demandeurs d’une telle faveur consistant à faire du Magal un jour chômé et payé. Mieux, la communauté mouride, a fait du travail et de l’adoration, son crédo, le socle sur lequel repose l’essentiel de ses valeurs. Elle se passerait donc volontiers de certaines déclarations politiciennes visant à saper la cohésion sociale, à semer la zizanie au sein des familles religieuses, et au-delà, dresser les confréries les unes contre les autres. Même si l’idée est louable de décréter férié le jour du Magal, une telle proposition émanant de l’Etat au plus haut niveau, me paraît inquiétante. Elle est symptomatique même de l’état de déliquescence dans lequel languissent les institutions de la République, dont les représentants, pour certains d’entre eux, ont beaucoup de mal à habiter la fonction. Il faut que l’Etat et ses commis arrêtent d’instrumentaliser le mouridisme et d’en faire leur fonds de commerce. Il convient de dénoncer cela avec vigueur. Indignez-vous ! « Regardez autour de vous, dit Stéphane Hessel, vous y trouverez les thèmes qui justifient votre indignation. »

Momar Mbaye

http://mbayemomar.over-blog.net

Commenter cet article

Moustapha Ndoye 12/02/2011 18:39



Cher frère,


Je pense que tu es dans une logique économique qui peut par moment te voiler la face quant à la dimension réelle de l'homme Cheikh Ahmadou Bamba.


En effet, de mon point de vue, s'opposer au projet de décréter le jour du Magal de Touba jour férié chômé et payé me paraît quelque peu tendancieux. Quant on sait que le pays de l'oncle Sam qui
ne l'a pas vu naître ni grandir, qui ne l'a pas vraiment connu, a pu lui reserver le Cheikh ahmadou Bamba's day, quant ce même pays a consacré à un autre éminent fils de ce pays en l'occurrence
Cheikh Anta DIOP sa journée à Atlanta, je suis simplement indigné que la logique journalistique soit tombée si bas. Alors que partout, les africains clament hzut et fort leur antériorité par
rapports aux concepts de démocratie ou de civilisation, alors que toutes les nations dignent de ce nom rendent l'hommage mérité à des hommes qui n'auront certainement pas autant contribué à
restaurer la conscience noire, une prise de position de ce genre, me paraît sujette à controverse.....


Je te connaissais de vue, et je connaissais tes prises de position tranchées mais je ne pensais que tu sois capable d'être aveugle au point de ne pas plutôt déplorer le fait que le Sénégal n'ait
pas pensé depuis bien longtemps à consacrer à l'homme de Touba, Mayomba, Conakry et j'en passe son statut de monument de la conscience noire au sens le plus noble du terme.


Ecrire oui, mais écrire pour informer juste et critiquer pour enrichir pas le contraire.


Ton frère Pape DIA devrait voir ce texte.................


Pardon si j'ai été acerbe à ton endroit mais je suis outré.........


775559324.