France-Sénégal :

Publié le par Momar MBAYE

 Jean Christophe Ruffin quitte l’ambassade

Jean-Christophe-Rufin-quitte-l-ambassade.jpgL'écrivain et diplomate Jean-Christophe Rufin quittera à la fin juin son poste d'ambassadeur de France au Sénégal après des tensions avec le président sénégalais Wade. Son successeur sera le diplomate Nicolas Normand, qui attendait un poste.

Le quotidien privé sénégalais Kotch a présenté M. Rufin comme un « diplomate iconoclaste » en affirmant : « Sa liberté de ton n'a jamais été appréciée par le président Wade ». Des observateurs, français ou africains, soulignent l'influence du secrétaire général de la présidence française, Claude Géant, et de l'avocat franco-libanais Robert Bourgi pour expliquer le départ de M. Rufin, ancien médecin engagé dans l'action humanitaire et membre de l'Académie Française. Il aura 58 ans le 28 juin et on ne lui a pas proposé de nouvelle ambassade. Le poids de M. Bourgi, très influent aussi au Gabon, avait déjà été déterminant dans le fait que Jean-Marie Bockel avait été écarté en mars 2008 de son poste de ministre de la Coopération où il avait été nommé moins d'un an plus tôt. Au Sénégal, l'opposition s'inquiète d'une hypothèse de « succession dynastique » au profit de Karim Wade, fils du président et ministre d'Etat, qui joue un rôle croissant auprès de son père. Mais le président, âgé de 84 ans, pourrait aussi briguer un troisième mandat en 2012.

Dernières Nouvelles d’Alsace, 18 juin 2010 www.dna.fr

Commenter cet article